Make your own free website on Tripod.com
Entretien avec les éditeurs
de la revue DIIPETES
 
 
 
 
 
(Reproduit avec l'aimable autorisation de la revue ANTAIOS)
 
 
Qui êtes-vous?
 Nous sommes un groupe de jeunes gens qui se sont sentis
 obligés de sortir de l'impasse dans laquelle semble s'être
 fourvoyée une civilisation sombrant dans la barbarie, et qui,
 depuis des siècles, a nié et arasé trop de différences. Nous
 tentons de défendre, d'illustrer et d'honorer l'esprit, la voie et
 la tradition de nos ancêtres pré-chrétiens. La civilisation
 antique fut brillante et sans égal. Caractère sacré et divin de
 la Nature, respect et adoration de cette dernière, autonomie
 et participation des citoyens à la vie sociale et politique,
 liberté, excellence, amour et harmonie, acceptation joyeuse
 de la vie, tout cela fut vraiment unique.
 Nous avons publié un livre de N.C. Pennick ("Wasting the
 Earth. Practical Results of Religious and Political Theories
 against Nature", 1994), un essai de S. Eyes ("Psychedelic
 Mysteries", 1995). Notre collaborateur Vlasis Rassias a
 également publié trois volumes (voir plus haut) et traduit en
 grec "Odinism and the Occult" (1996), une publication de
 l'Odinic Rite britannique. Il a enfin publié son dernier essai
 "Ethnos. Ethnismos Ethnokratos. Ethnokismos, qui est une
 sorte de clarification de l'antique concept d'Ethnos-nation,
 totalement différent tant de l'Ethnos-Etat que du
 nationalisme modernes.
 
Bacchic Steele
 Que signifie pour vous le terme Paganisme ?
 Pour nous, Paganisme signifie retour de l'archaïque. La
 renaissance des authentiques religions natives, des voies et
 de l'Ethos propres à chaque peuple, est sans doute le seul
 avenir pour une humanité bloquée dans l'impasse
 socio-politique et de la destruction du cadre naturel, victime
 de l'explosion de la criminalité, du racisme et de l'intolérance
 politico-religieuse. La vision païenne du monde, qui
 considère la Nature comme divine et l'humanité comme
 faisant partie de celle-ci et devant vivre en harmonie avec
 l'univers, est la solution la plus sage en vue d'une
 restauration de l'équilibre écologique et social.
 
Quels sont vos philosophes préférés?
 Nous n'avons pas vraiment de philosophes préférés. Nous
 nous intéressons aux discours et aux actes quotidiens de
 l'homme grec. Mais nous nous inspirons des présocratiques
 (Héraclite, Anaximandre, Phérécide, Empédocle) et de
 certains "post-chrétiens" qui ont défendu l'Hellénisme
 (Plotin, Gémiste Pléthon, Giordano Bruno).
 
Peut-on parler tradition païenne ininterrompue en
 Grèce?
 Apres l'éradication des structures civiques grecques et leur
 unification violente sous la poigne centralisatrice des
 empires romain et byzantin, aucune tradition explicitement
 païenne n'a pu survivre. Toutefois, de nombreuses fêtes ne
 furent pas interdites et survécurent sous un déguisement
 vaguement chrétien. C'est le cas des "Anastenaria"
 célébrées annuellement dans certains villages de la Grèce
 du Nord. Les participants y dansent pieds nus, en transe,
 sur des charbons ardents. Cette coutume remonte à la
 Grèce antique... même si elle est censée honorer saint
 Constantin et sainte Hélène! Ce qui n'empêche pas le haut
 clergé orthodoxe d'essayer de supprimer ces fêtes!
 Encore plus impressionnantes sont les fêtes séculaires
 appelées dans de nombreux villages "Apokries", qui n'ont
 absolument rien de chrétien. En effet, I'Eglise pourrait
 difficilement revendiquer comme chrétiennes des fêtes où
 les gens boivent, dansent et révèrent un énorme phallus orné
 de guirlandes de feuilles de vigne! Ces fêtes dérivent
 directement des cultes dionysiaques. Toutefois, il ne s'agit
 évidemment pas d'un culte conscient à Dionysos. Nous
 n'avons probablement pas de prédécesseurs à l'époque
 moderne. Tout un chacun a toujours parlé de culture
 orthodoxe grecque. D'après nous, ce concept est hybride et
 incohérent. Il y a bien eu au XXème siècle des intellectuels
 pour défendre ouvertement le Paganisme, comme par
 exemple K. Simopoulos, le poète A. Sikélianos, etc. Il a
 sans doute de tout temps existé des familles qui honoraient
 les anciens Dieux en secret. Mais les premières
 expressions et défenses publiques de l'âme et des Dieux
 antiques ont été les livres de Vl. Rassias, la revue Diipetes
 et quelques textes publiés dans la revue underground "Cité
 ouverte".
 
Que pensez-vous du Christianisme? Quels sont vos
 rapports avec l'Eglise orthodoxe?
 Le Christianisme doit être critiqué pour avoir éradiqué de
 multiples civilisations indigènes: les Grecs, les Indiens
 d'Amérique... et bien des Européens. Le même ethnocide
 est en ce moment perpétré contre des tribus d'Amazonie, en
 Afrique et dans le Pacifique. Chacun a le droit d'exprimer
 ses convictions, même si nous pensons que le désastre
 écologique et social, le déclin politique et culturel sont dus
 principalement à la mentalité héritée de l'absolutisme
 monothéiste. Nous ne croyons pas un seul instant qu'un
 Dieu unique ait créé l'univers ex nihilo pour le contrôler tout
 en récompensant ceux qui lui sont dociles et en châtiant
 cruellement les "infidèles». La Nature elle-même nous
 enseigne l'Unité par la Multiplicité et vice versa. Quant à nos
 relations avec l'Eglise, elles sont inexistantes. Elle pense
 sans doute que la meilleure politique à notre égard est la
 conspiration du silence. Toutefois, à l'occasion de notre
 solstice d'été sur le Mont Olympe, qui a rassemblé trois
 cent cinquante personnes, le clergé local s'est mobilisé
 contre nous et a exigé d'un ton menaçant l'interdiction de la
 fête. Etre Païen n'est donc pas facile dans la Grèce
 d'aujourd'hui, vu le contrôle exercé par l'Eglise dans bien des
 secteurs de la vie sociale.
 
Goddess Artemis
 
Que signifie Diipétès ?
 Diipetes est une épithète homérique signifiant "qui tombe de
 Zeus, ou du ciel" et "limpide, pur". Nombre de statuettes
 semblent avoir été des "diipéti", c'est-à-dire tombées du ciel
 et adressés à nous par Zeus.
 
 Quid de la Wicca et du Nouvel Age?
 Nous reconnaissons bien sûr aux adeptes de la "Wicca" et
 du "Nouvel Age" le droit de pratiquer librement leur culte.
 Mais nous pensons avoir le droit de critiquer cette
 mouvance, ces tendances que nous considérons comme
 artificielles et dépourvues de références historiques,
 hétéroclites. En un mot, il s'agit d'une sorte d'auberge
 espagnole. D'autre part, leur universalisme foncier est
 étranger aux antiques Paganismes, qui se fondent sur la
 différenciation et la localisation. S'ils se présentent comme
 "Païens", ils sont plutôt des adorateurs de la nature... à la
 mode chrétienne.
 
Avez-vous des Dieux et des Déesses tutélaires?
 Beaucoup d'entre nous sont reliés à un Dieu ou à une
 Déesse en particulier, et ce, en fonction d'événements
 personnels. Pour ce qui concerne la revue proprement dite,
 notre inspirateur est le Dieu Apollon. Ainsi qu'Athéna,
 Déesse combattante de la Sagesse.
 
Athènes, novembre 1996.
Copyright ANTAIOS, 1996
 
 
BACK